EN INDO-CHINE

EN INDO-CHINE 6

Il y eut aussi un peuple qui vint du sud, qui s’appelait « Tcham » et qui, lui, était musulman. Mais ce peuple tcham a complètement été détruit par les Annamites, aux environs de notre XlVe siècle. Et ce n’est qu’un souvenir. Le royaume khmer, lui, qui a laissé derrière soi à savoir : cette trace fabuleuse, les ruines d’Angkor ... Lire la suite »

EN INDO-CHINE 5

Ne croyez pas que ce je dis là du climat de Saigon puisse s’appliquer à toute l’Indo-Chine ! En rien : l’Indo-Chine est un pays immense ! — Pour aller de Saigon à Hanoï, en paquebot, nous mettrons près de trois jours, c’est-à-dire autant que pour aller de Bordeaux à Casablanca ou de Paris à Varsovie ! Donc, de même ... Lire la suite »

EN INDO-CHINE 4

Vous concevez que de tels tailleurs, capables de faire en quatorze heures les trente-six vêtements qu’on leur demande, c’est une concurrence contre laquelle il n’est pas facile de lutter. Et les Annamites y ont renoncé. Ce qui explique que la ville de Cholon, à côté de la ville de Saigon, soit une ville populeuse et triomphalement riche : cent vingt ... Lire la suite »

EN INDO-CHINE 3

Je vais vous donner un petit exemple de cette puissance de travail qui est l’essentiel caractère du Chinois : les trois quarts des métiers, à Saigon, ont passé aux mains des « Hommes de la Nation Centrale » ; et, par exemple, vous ne trouverez ni un cordonnier, ni un tailleur annamite : tous sont Chinois. J’avais un fournisseur qui ... Lire la suite »

EN INDO-CHINE 2

Saigon Vietnam

Nous allons tout de suite, au hasard de notre promenade, découvrir le luxe, les grâces et les élégances de Saigon : voitures, pousse- pousse, autos, et promeneurs et promeneuses par foule… Surtout passé six heures du soir… N’oublions pas, en effet, que nous sommes dans un climat un peu redoutable. Saigon n’est pas une ville très chaude, le thermomètre n’y ... Lire la suite »

EN INDO-CHINE 1

Le travailleur chinois travaille, en effet, considérablement mieux et plus que n’importe quel autre travailleur connu… Nous y reviendrons, d’ailleurs… Mais, d’abord, débarquons. Et voyons, pour commencer, les Annamites. Ceux d’ici, les Saïgonnais, ne sont pas les vrais Annamites d’Annam : Saigon, en somme, n’est qu’une colonie de Hué. Au temps jadis, elle fît partie des royaumes cambodgiens, c’est-à-dire des ... Lire la suite »