LES CHINOIS PEINTS PAR EUX-MEMES

LES CHINOIS PEINTS PAR EUX-MEMES 9

A tant que de divorcer, pourquoi ne pas le faire courtoisement ? Ces Vieux-Chinois avaient raison… Tout cela pourrait sembler un peu puéril, et n’être que des formes ; mais ces formes s’appliquaient à tout et ne négligeaient pas la justice dans le sens le plus strict, le plus sévère du mot. Ainsi, il arrive sou¬vent que les grands, que ... Lire la suite »

LES CHINOIS PEINTS PAR EUX-MEMES 15

Maintenant, voici Tou-Fou, qui fut contemporain de Li-Taï-Pé, son ami, dit la légende ; c’était un personnage très différent, qui semble avoir été tout le contraire d’un débauché. Comme Ovide, Tou-Fou fut exilé par ordre impérial pour des raisons assez mystérieuses ; et jamais il ne daigna solliciter sa grâce. Il mourut en exil, répondant toujours, quand on lui demandait ... Lire la suite »

LES CHINOIS PEINTS PAR EUX-MEMES 14

Ces textes-là sont vieux de trois mille ans à peu près. Et je vous di¬sais, tout à l’heure, que le Cheu-King comprend des poèmes qui re¬montent vraiment à la plus haute antiquité, au XVlIe siècle avant le Christ. — Or, deux mille cinq cents ans plus tard, au Ville siècle de notre ère, la Chine a connu peut-être ses plus ... Lire la suite »

LES CHINOIS PEINTS PAR EUX-MEMES 12

Le Cheu-King ne date cependant pas tout entier du XVIIe siècle avant Jésus-Christ : quelques poèmes seulement sont réellement pri¬mitifs. Les autres ont été composés sous la dynastie Tcheou, aux Xlle, Xe et Ville siècles seulement. Comptez, toutefois, que cela fait bel et bien l’époque d’Homère. Comme de nos jours, en ce temps-là, la poésie avait trois grands modes d’expression ... Lire la suite »

LES CHINOIS PEINTS PAR EUX-MEMES 13

Et comme aujourd’hui, dans ce temps reculé, les amoureux se plaignaient d’être séparés. « Mon ami (écrivait une jeune fille) cueille des fleurs dans la campagne. Un jour passé sans le voir me paraît long comme trois mois. Mon ami cueille des fruits dans la campagne. Un jour passé sans le voir me paraît long comme trois mois. Et, maintenant, ... Lire la suite »

LES CHINOIS PEINTS PAR EUX-MEMES 11

(Étonnantes prescriptions astronomiques, datant de quatre mille ans, auxquelles personne de notre Observatoire ne trouverait au¬jourd’hui à redire !) « En ce mois, au jour favorable, le Fils du Ciel demande au Souverain Roi une récolte abondante. Au jour favorable, il met une charrue sur sa voiture, entre le conducteur et l’officier militaire cuirassé, et conduisant avec lui les trois ... Lire la suite »

LES CHINOIS PEINTS PAR EUX-MEMES 10

Mais cette discipline, qui allait de la naissance à la mort, le législateur Li-Ki a voulu l’appliquer même à la nature, et voici comment en Chine, dans ce temps-là, on recevait le printemps lorsqu’il arrivait : « Au premier mois du printemps, le soleil est dans la constellation de Pégase. La constellation Orion atteint le milieu de sa course le ... Lire la suite »

LES CHINOIS PEINTS PAR EUX-MEMES 8

« A six ans, dit le texte, l’enfant doit apprendre les noms des nombres et les quatre points cardinaux. A sept ans, les enfants de sexe différent ne s’asseoient plus sur la même natte. (L’école mixte n’était pas en honneur en Chine !) A huit ans, ils apprennent à céder le pas à leurs aînés ; ils apprennent aussi la ... Lire la suite »

LES CHINOIS PEINTS PAR EUX-MEMES 7

Il ya, à la fois, tant de raison, tant de justice et tant de noblesse dans cette philosophie que, née il y a vingt-cinq siècles, je puis dire que tous nous essayons encore de la pratiquer. Cela, pour la morale chinoise… Je voudrais toutefois, pour vous faire connaître les Chinois, descendre, si je puis dire, du principal au particulier, et ... Lire la suite »

LES CHINOIS PEINTS PAR EUX-MEMES 6

Cet homme qui était doux aux autres était dur à soi-même ; il pratiquait surtout cette vertu de modestie qui est la plus grande vertu des plus grands hommes. « Le sage, écrivait-il, observe quatre lois principales ; et moi, Confucius, je n’ai jamais pu en observer une seule. Je n’ai pas encore pu rendre à mon père tout ce ... Lire la suite »