PAGODE SOUTERRAINE

PAGODE SOUTERRAINE 7

Il n’y a pas très longtemps, un grand Anglais, qui fut ami de la France, lord Northcliffe, faisant son tour du monde, passa par l’Indo- Chine. C’était justement dans le temps que le prince de Galles, lui, faisait son voyage dans les Indes. A l’occasion d’une grande fête donnée en l’honneur de lord Northcliffe — à Pnom-Penh, si j’ai bonne ... Lire la suite »

PAGODE SOUTERRAINE 6

Le vent jamais ne souffle dans le Faï-tsi-Loung : il y a trop d’îles ; la mer y est éternellement plate, glauque, immobile. Et, dans ce pays vraiment fantastique, vit un être plus fantastique encore, le seul des êtres vivants pour qui l’épithète « fantastique » soit trop faible, et dérisoire : le Serpent de Mer… Car c’est là qu’il ... Lire la suite »

PAGODE SOUTERRAINE 5

… Car la Chine est là, à nos portes… Et toute cette frontière très montagneuse prend des aspects… pas tout à fait contemporains… Tenez, presque au point où elle rencontre la mer gît un pays bien extraordinaire, le plus extraordinaire, incontestablement, de tous les pays que j’aie jamais vus n’importe où : c’est le Faï-tsi-Loung… Mots qui veulent dire, en ... Lire la suite »

PAGODE SOUTERRAINE 4

C’était au temps que le général Galliéni, continuant sa merveilleuse carrière, commandait en chef les troupes françaises en Indo-Chine. Il avait en face de lui, de l’autre côté de la frontière, comme gouverneur du canton, le fameux maréchal Sou, vieux Chinois ironique et pittoresque, dont je m’honore d’avoir été l’ami, et qui avait battu notre général de Négrier à la ... Lire la suite »

PAGODE SOUTERRAINE 3

Nous parlions, tout à l’heure, du climat de Saïgon, de ce climat si chaud, si lourd, si fatigant, si anémiant. Le climat du Tonkin est, au contraire, un climat très sain. Et j’ai pu m’en rendre compte en assistant à des bals d’enfants, d’enfants nés dans la colonie ou importés de France dans le plus jeune âge. Ces bals d’enfants, ... Lire la suite »

PAGODE SOUTERRAINE 2

Le pays, d’ailleurs, tout naturellement, regorge d’histoires de tigres, toutes effarantes et terribles. Sans même parler des légendes des gens mangés sans qu’on sache comment, et de tigres croisés en plein jour sur le boulevard, ou, mieux : rue Catinat même, je voudrais vous montrer un peu, et au naturel, sans embellissements ni multiplications, la bête formidable qu’est le vrai ... Lire la suite »

PAGODE SOUTERRAINE 1

Prenez-y-garde. Cette pagode-ci n’est pas bouddhique ! Loti s’est trompé en parlant de Çakya Mouni. La pagode de la Montagne de Marbre, et toutes ses sœurs, similaires, viennent, non pas de l’Inde, mais de la Chine. Ces dieux farouches, déconcertants, sinistres, ce sont les Génies, les épouvantables Génies… car l’Annam n’a jamais connu Bouddha, non plus que Brahma : une ... Lire la suite »